3- Un constat

Publié le par CaCaO

Déconnexion entre l'humain et la nature


Majoritairement urbaine, la modernité a édifié une civilisation « hors-sol », déconnectée des réalités et des cadences naturelles, ce qui ne fait qu'aggraver la condition humaine et les dommages infligés à la terre.


Au Nord comme au Sud,
Famine, malnutrition, maladie, exclusion, violence, mal-être, insécurité...etc.
Pollution des sols, des eaux, de l'air, épuisement des ressources vitales, désertification... ne cessent de croître.

Il est urgent de placer l'Humain et la Nature au coeur de nos préoccupations et de mettre tous nos moyens et compétences à leur service : Education, Ecologie, Habitat sain, Economie, Art, Santé, Agriculture, Industrie.


La logique du Vivant
Renouvellement et pérennité des ressources.
Echanges et complémentarité entre les Humains.
La terre nourricière reconnue comme Bien Commun.
Le temps c'est de la vie. Nous appartenons à la Terre...


Agroécologie
De toutes les activités humaines, l'agriculture est la plus indispensable car aucun être humain ne peut se passer de nourriture. L'agroécologie que nous préconisons comme éthique de vie et technique agricole permet aux individus de regagner leur autonomie, sécurité et salubrité alimentaires tout en régénérant et préservant leurs patrimoines nourriciers.


Sobriété heureuse
Face au « toujours plus » indéfini qui ruine la planète au profit d'une minorité, la sobriété est un choix conscient inspiré par la raison. Elle est un art et une éthique de vie, source de satisfaction et de bien-être profond. Elle représente un positionnement politique et un acte de résistance en faveur de la terre, du partage et de l'équité.


Relocalisation de l'économie
Produire et consommer localement s'impose comme une nécessité absolue pour la sécurité des individus qu'ils puissent se sentir redevenir acteurs de l'économie.


Une autre éducation
Nous souhaitons de toute notre raison et de tout notre coeur une éducation qui ne se fonde pas sur l'angoisse de l'échec mais sur l'enthousiasme d'apprendre. Qui abolisse le « chacun pour soi » pour exalter l'esprit « gagnant gagnant ». Qui mette les talents de chacun au service de tous. Une éducation qui équilibre l'ouverture de l'esprit aux connaissances abstraites avec l'intelligence des mains et la créativité concrète. Qui relie l'enfant à la nature à laquelle il doit et devra toujours sa survie et qui l'éveille à la beauté et à sa responsabilité à l'égard de la vie.


Youri BELLANGER
Coordinateur pour l'association CaCaO

Commenter cet article